mercredi, 29 avril 2020 08:59

Les boissons énergisantes : attention !

Written by
Rate this item
(0 votes)

La consommation des boissons énergisantes a fortement augmenté dans les populations parfois très jeunes !! Selon l’EFSA (Haute autorité européenne de sécurité alimentaire), les pourcentages des consommateurs ne font qu’augmenter :

- 30% des adultes consomment régulièrement ces boissons, dont 12% près de 4,5 litres par mois ;

- 68% des 10-18 ans en ont consommé dans l’année, dont 12% 7litres par mois ;

- 18% des moins de 10 ans en ont consommé 1 fois dans l’année

 Plus de 50% des adultes et adolescents ont une consommation festive associée avec de l’alcool ; D’après une enquête de consommation de IRBMS, 65% des sportifs interrogés déclaraient en consommer de façon régulière : un sujet sur 2 ne fait pas de distinction entre une boisson énergétique et énergisante !

 Alors quelles différences entre ces deux boissons ? Présentent-elles un risque pour notre santé ?

 

Différencier une boisson énergétique d’une boisson énergisante :

 

Le but de la boisson énergétique est d’apporter :

- de l’eau pour la réhydratation ;

- des sucres pour la fourniture énergétique ;

- des oligoéléments (vitamines, minéraux)

Elle doit avoir une composition qui répond aux exigences de notre organisme à l’effort, elle doit également être facilement absorbée sans ralentir la vidange gastrique (donc avoir une concentration de glucose < 2,5 g/100mL).
La boisson doit être hypotonique ou isotonique pour une meilleure absorption intestinale.
Enfin en milieu tempéré, elle doit obtenir 20 à 40g/L de glucides et 0,4 à 0,6g/L de sodium.

 Pour obtenir des renseignements supplémentaires, n’hésitez pas à vous reporter sur mon article « hydratation du sportif » : https://www.docteur-lequere.fr/actualites/item/14-comment-boire-pendant-le-sport

 

La boisson énergisante quant à elle, est composée généralement d’eau, de sucre et de la caféine (source naturelle ou synthétique).

Pour une canette de 25cl, on peut y retrouver 120g/L de sucre, soit près de 300 calories selon les marques !

On peut également y retrouver de la taurine, de la guarana, du ginseng, des vitamines (B2, B6, B5 et PP) et du glucoronolactone.

 

Le glucuronolactone est un composant chimique produit naturellement dans le foie par le métabolisme du glucose.

Il a été prouvé scientifiquement que ce composant avait des effets positifs au niveau cérébral sur l’être humain, c’est-à-dire sur la mémoire et sur la concentration.  Il agit comme un stimulant.

Pour appuyer leur politique marketing, les grandes marques de boissons énergisantes, comme par exemple Red Bull, affirme le fait que le glucuronolactone « aurait » la réputation de lutter contre la fatigue et d’apporter un sentiment de bien-être. Cependant, ces dernières caractéristiques n’ont pas été vérifiées scientifiquement.

Cependant, étant issu du glucose, il a un impact sur la glycémie, peut entrainer des troubles digestifs à forte dose. Enfin, une trop forte quantité de cette substance serait à l’origine de toxicité rénale.

 

Effets sur notre santé des boissons énergisantes :

  • Troubles digestifs et déshydratation:

 Ces boissons étant très riche en sucre, avec un ph acide et aucun sodium, favorisent l’apparition de troubles digestifs et d’une mauvaise absorption.

La caféine exerçant un effet diurétique, elles peuvent également favoriser la déshydratation. Surtout s’il y a présence de guarana, qui a tendance à doubler la teneur en caféine.

Pour un enfant, on admet qu’à partir de 2,5mg/kg, cette concentration devient dangereuse ! (Soit l’équivalent de 2 canettes pour un enfant pesant 50kg)

 

  • Autres cas cliniques:

De nombreux cas cliniques répertoriés entre 2014 et 2017 ont permis de conclure à une prédominance (53%) du risque d’effets cardiovasculaires (notamment hypertension artérielle, vasospasme, thrombose, arythmie) et à 30% de troubles neurologiques (accidents vasculaires cérébraux, psychoses voire suicides…)

 

La consommation de boissons énergisantes est donc loin d’être anodine et devrait être encadrée d’une information importante et plus juste auprès des consommateurs.

Le marketing influence les consommateurs pour des vertus de performances alors que ces boissons n’ont aucun potentiel d’hydratation correcte.

La dose de sucre contenue dans ces boissons en fait un produit fortement déconseillé tout comme les sodas.

 

Pour des conseils nutritionnels adaptés à votre situation clinique, il est préférable de consulter un médecin nutritionniste !

Read 222 times Last modified on dimanche, 05 juillet 2020 16:50

Docteur en médecine et sensibilisée à la micro nutrition, je vous informe sur les problématiques que vous pouvez rencontrer. Que vous soyez un sportif en questionnement alimentaire ou un individu en surpoids, nous établirons un diagnostic et travaillerons ensemble.

Suivez mon actualité santé

Prendre un rendez-vous

doctolib

Consultation Telemédecine

© 2018 Tous droits réservés. Docteur Le Quere